vendredi 14 septembre 2018

Actifs et Passifs 1 - La maison

Je parle souvent de mon approche en matière d'investissement, ainsi que des comptes enregistrés comme le REÉR et le CÉLI. Je rapporte à chaque mois l'état de ma valeur nette relative ainsi que les diverses transactions que j'effectue dans mes portefeuilles de placements. Mais qu’est-ce qui aiguille mes décisions?  

J'ai donc décidé de faire un tour global de mes avoirs, pour vous informer de l'état de la situation ainsi que des choix et décisions que j'ai pris pour en arriver là.  

Le premier billet de la série porte ce qui est à la fois notre plus gros actif et notre plus important passif : la maison. 



Louer ou acheter?

Bien que cela fait deux ans que nous sommes dans notre maison, le projet a commencé il y a bien plus longtemps. Dès 2013, nous avions commencé à nous questionner sur ce que nous voulions : un loyer, un condo, une maison? Alors que pour certains l'immobilier est la seule voie vers la richesse, d'autres ne sont pas d'accord. C'est une question très subjective. Nous avons finalement opté pour une maison, car nous désirions vivre dans un endroit plus tranquille que la ville.

Ensuite, maison existante ou maison neuve? En 2014, nous avons visité un condo en ville ainsi que trois maisons en banlieue et vu une panoplie de photos sur Internet. Nous nous sommes vite aperçus que ce qui est sur le marché aujourd’hui n’est pas très facile d’entretien. Pour plusieurs maisons, la toiture, les fenêtres et même l’extérieur était à refaire. Lors des visites, nous avons pris conscience que plusieurs maison avaient des problèmes de tuyauterie ou des improvisations électriques ou même architecturales sortant de l’imagination souvent un peu trop fertile d’un ancien propriétaire. Cela pourrait faire craindre le pire. Nous souhaitions un endroit à notre goût, qui nous ressemble et qui ne nécessite pas d'extensives rénovations pour y arriver. Nous avons donc décidé d’y aller avec une maison neuve! Nous avons alors débuté nos démarches avec Maisons Laprise. 


Le déroulement du projet

C'est en 2015 que nous avons donc acheté notre beau terrain boisé à Stoneham. Notre idée était de considérer le terrain comme la mise de fonds de l'hypothèque. Après avoir magasiné auprès de plusieurs institutions financières, nous nous sommes aperçus que certaines ne prêtent pas pour les constructions neuves, ou alors elles le font à des taux exorbitants. La décision n’a pas été très difficile; étant donné que notre besoin était très précis, l'hypothèque de construction de la Banque de Montréal était la meilleure solution pour nous à ce moment.

Contrairement à une hypothèque traditionnelle, l'hypothèque de construction est constituée de déboursés progressifs. C'est un grand défi de planification car les fonds ne sont débloqués par la banque qu'une fois certains travaux très spécifiques complétés. Le problème, c'est que les entrepreneurs veulent souvent se faire payer avant ! Nous avons donc dû gérer cela avec de la liquidité, une carte de crédit, une marge de crédit et beaucoup de discussions et négociations. 

À un moment donné, les travaux étaient complétés selon notre constructeur, mais n'étaient pas à notre goût : des poutres qui pourrissent au plafond, ce n'est pas ce qu'on appelle quelque chose de complété! Ils nous ont alors menacé de contracter une hypothèque légale sur notre maison : en termes clairs, ils auraient pu nous obliger à revendre la maison pour se faire payer! En réponse, nous avons payé puis enclenché les démarches avec Garantie Construction Résidentielle. Le problème s'est "magiquement" réglé dans les semaines qui ont suivi. Les voies légales sont souvent très compliquées mais pas avec GCR, semblerait-il.



La situation actuelle

Nous avons déménagé à l'automne 2016 et les travaux ont été officiellement complétés par les constructeurs au début de l'année 2017. Depuis, nous économisons de façon périodique pour réaliser d'autres travaux dans la maison, comme le terrassement ou finir le sous-sol.

Dans mon bilan mensuel, je tiens compte de la valeur marchande de la maison, telle qu'évaluée par la banque au début du projet. La contrepartie est évidemment le solde restant sur notre hypothèque.

Les déboires de l'hypothèque de construction ne sont plus qu'un mauvais souvenir et nous payons nos mensualités de façon normale. Au départ, notre amortissement était de 25 ans. Nous avions choisi un taux d'intérêt fixe pour 5 ans à 2.54%, question d'avoir quelque chose de stable qu’on puisse gérer sans tracas pour débuter. Lors du renouvellement, le potentiel de mauvaises surprises sera moins élevé que lors de l’achat, nous pourrons peut-être nous diriger vers un taux variable. Entre temps, une mise de fonds additionnelle durant la dernière année a permis de réduire l'amortissement à un peu moins de 21 ans.

Dans 3 ans, nous aurons à renégocier notre hypothèque : nous verrons alors quelle banque nous offrira le meilleur taux et les meilleures conditions. Historiquement, les taux variables ont permis d'économiser en frais d'intérêts dans 90% des cas. La situation économique est un peu différente maintenant, mais le principe devrait être le même.

En attendant, nous pouvons profiter de la tranquillité de la vie à la montagne et de notre terrain grouillant de vie, avec les oiseaux et les animaux qui viennent nous rendre visite de temps à autres!








jeudi 6 septembre 2018

Bilan mensuel - Septembre 2018

Août fut un mois assez occupé! En plus des deux mariages auxquels nous avons assistés le même jour (félicitations aux heureux mariés!) nous avons eu à gérer la reprise des travaux sur le terrain. Comme j'en parlais le mois dernier, des correctifs importants sont à apporter. Nous avons donc dû soumissionner pour cela et, tant qu'à y être, nous avons décidé de finaliser le terrassement. Cela devrait avoir lieu ce mois-ci.

Voici le résultat de mon bilan financier en date du 1er septembre 2018. Le graphique est normalisé pour que la valeur du mois dernier (le 1er août 2018) corresponde à 100%. Le graphique se limite aux derniers 12 mois.


Dans le dernier mois, il y a eu une variation de +1.6%.  Depuis le début de l'année 2018, cela représente une variation de +8.6%.


Sur le blogue
  • Aucun nouveau billet en août.
  • Dès la semaine prochaine, je publierai la première partie d'une série sur mes actifs et mes passifs, question d'expliquer un peu plus en détails ma situation financière.


Transactions du mois
  • Pour les fonds communs de placements (REÉR)
    • Portefeuille Tangerine Croissance d'actions
      • 9 août : Achat automatique de 2,09 unités @ 19,14$
      • 23 août : Achat automatique de 2,07 unités @ 19,28$


Ce qui s'est passé dans le mois d'août
  • Nous avons discuté avec notre entrepreneur qui avait réalisé les travaux en juin dont nous ne sommes pas satisfaits. Heureusement, il nous fera un prix forfaitaire pour finaliser les travaux correctement et il nous a fait un crédit sur la première facture.
    • Ce qui devait être un petit projet de 5000$ pour cette année est rapidement devenu une grosse entreprise de 20 000$... Mais au moins, le terrassement sera complété en entier!
  • Nous sommes allés voir BMO pour renégocier le taux d'intérêt de notre marge de crédit, qui était à 9.13%. Nous nous sommes alors frappés à un mur : la banque refusait de bouger de façon significative si nous n'apportions pas plus de "business".
    • Légalement, c'est limite. Cela pourrait presque s'apparenter à de la vente liée! Je ne devrais pas avoir à ajouter une carte de crédit ou à faire déposer mes paies dans un compte-chèques pour avoir un meilleur taux. Mais les banques sont là pour faire de l'argent...
    • Résultat : Non merci. Nous sommes allés voir ailleurs, avec une marge de crédit à un taux de 6.05% chez Banque Scotia.
  • Deux mariages la même journée, ça demande de la logistique... et un peu de nouveau linge! Je suis très fier de nos achats :)

Ce qui s'en vient en septembre
  • Les travaux sur le terrain auront certainement lieu ce mois-ci. En espérant que cela ne dérangera pas trop la faune chez nous : nous avons une jolie marmotte, que nous avons affectueusement nommée Julie, qui a élu domicile dans notre muret de pierres!



Inscrivez-vous à mon fil RRS, aimez ma page Facebook, suivez mon compte Twitter ou inscrivez-vous aux mises à jour par courriel pour rester à l’affût. Les liens sont également en haut de la page.

mercredi 8 août 2018

Bilan mensuel - Août 2018

Le mois de juillet a été quelque peu frustrant. Nous avons fait effectuer certains travaux de terrassement, mais la réalisation ne s’est pas déroulée comme prévu. Résultat : nous allons devoir discuter avec la compagnie, trouver un terrain d'entente, puis effectuer les correctifs. Les vacances de la construction n’ont cependant pas aidé, car les gens étaient en vacances…

Voici le résultat de mon bilan financier en date du 1er août 2018. Le graphique est normalisé pour que la valeur du mois dernier (le 1er juillet 2018) corresponde à 100%. Le graphique se limite aux derniers 12 mois.



Dans le dernier mois, il y a eu une variation de -0.3%.  Depuis le début de l'année 2018, cela représente une variation de +6,9%.


Sur le blogue
  • Aucun nouveau billet en juillet.
  • Mon prochain billet portera sur mes divers placements (CÉLI, REÉR et autres). Mes investissements sont assez variés, mais je tends vers quelque chose de plus simple!


Transactions du mois
  • Pour les fonds négociés en Bourse (CÉLI)
    • Portefeuille Vanguard Croissance FNB (VGRO)
      • 9 juillet : Récolte de 36,69$ en distributions
  • Pour les fonds communs de placements (REÉR)
    • Portefeuille Tangerine Croissance d'actions
      • 12 juillet : Achat automatique de 2,08 unités @ 19,24$
      • 26 juillet : Achat automatique de 2,07 unités @ 19,32$


Ce qui s'est passé dans le mois de juillet
  • Une nouvelle saga débute... Les travaux de terrassement et d'aménagement paysager ont commencé en plein pendant nos vacances. Ils ont toutefois été réalisés avec des matériaux et des outils inappropriés, ce qui fait ce que le résultat est navrant. De plus, l'estimation qui nous avait été donnée est grandement inférieure à la réalité.
    • Nous attendons le retour des vacances de la construction pour discuter avec la compagnie qui a réalisé ces travaux. Entre temps, nous magasinons ailleurs pour corriger la situation.
  • L'hypothèque est passée sous la barre des 65% de la valeur évaluée de la maison. Cela signifie que nous pourrions avoir accès une marge de crédit hypothécaire si nous le désirions. Les taux d'intérêts sont plus avantageux que les marges de crédit régulières, donc c'est à voir.
    • Présentement notre marge de crédit régulière est à 9.13%, ce qui est très haut!
  • Mon conjoint a débuté un tout nouvel emploi! Il est maintenant analyste-consultant informatique pour une grande entreprise d'assurances. Le travail qu'il fera est mieux adapté à ses compétences et à ses intérêts. Le salaire est plus intéressant aussi! Cette nouvelle carrière amène également son lot de nouveaux défis, comme celui de s'occuper lui-même de son épargne-retraite.

Ce qui s'en vient en août
  • Les discussions avec les compagnies de terrassement vont commencer. Voyons voir ce qui va en sortir...
    • Il est important de finaliser les travaux de terrassement avant l'hiver, sinon les marches risquent d'être très dangereuses.
  • Suite à la réalisation des travaux de terrassement, nous aurons à retravailler notre liste de projets à venir. Cela changera combien nous mettons de côté à chaque deux semaines pour nos nouveaux projets.


Inscrivez-vous à mon fil RRS, aimez ma page Facebook, suivez mon compte Twitter ou inscrivez-vous aux mises à jour par courriel pour rester à l’affût. Les liens sont également en haut de la page.

dimanche 1 juillet 2018

Bilan mensuel - Juillet 2018

Si vous avez découvert ce blog via le partage de Hardbacon sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter), je vous souhaite la bienvenue chez l'Investisseur Curieux! Vous trouverez ici des articles sur différents sujets en lien avec les finances personnelles. Une fois par mois, je publie un petit bilan de ma situation actuelle et des événements marquants du dernier mois. N'hésitez pas à me contacter si vous avez des commentaires, des questions ou des suggestions, il me fera plaisir de vous lire.

Voici le résultat de mon bilan financier en date du 1er juillet 2018. Le graphique est normalisé pour que la valeur du mois dernier (le 1er juin 2018) corresponde à 100%. Le graphique se limite aux derniers 12 mois.



Dans le dernier mois, il y a eu une variation de +1,7%.  Depuis le début de l'année 2018, cela représente une variation de +7,3%.


Sur le blogue en juin
  • Le 1er juin, j'ai publié une évaluation de Mylo, une application qui permet d'arrondir nos achats au dollar supérieur pour investir la différence dans des fonds indiciels. Une belle idée!
    • Vous pouvez utiliser mon lien affilié pour obtenir 5$ en bonus dès la première utilisation de votre compte Mylo.
  • Le 22 juin, j'ai publié un billet sur le sociofinancement en capital, cette nouvelle façon pour les particuliers d'investir dans une entreprise en démarrage, un peu comme dans l'émission Dans l'oeil du Dragon!


Transactions du mois
  • Pour les fonds négociés en Bourse (CÉLI)
    • Portefeuille Vanguard Croissance FNB (VGRO)
      • 6 juin : Achat de 24 unités @ 25,14$
  • Pour les fonds communs de placements (REÉR)
    • Portefeuille Tangerine Croissance d'actions
      • 14 juin : Achat automatique de 2,09 unités @ 19,10$
      • 28 juin : Achat automatique de 2,12 unités @ 18,88$


Ce qui s'est passé dans le mois de juin
  • J'ai dû changer de téléphone cellulaire ce mois-ci. Après presque cinq ans, mon Nexus 5 s'est mis à avoir des problèmes. J'ai donc magasiné pour un nouveau modèle et mon choix s'est arrêté sur un Nokia 6.1, que j'ai acheté aux États-Unis. Pourquoi? Parce que premièrement, le modèle ne se vend pas au Canada et deuxièmement, les modèles vendus par les compagnies de téléphonie mobile sont très dispendieux.
    • À moins de changer fréquemment de modèle, cela vaut habituellement la peine d'acheter un téléphone au prix coûtant plutôt qu'avec une entente de deux ans.
  • Nous n'irons pas très loin pour les vacances cette année! Déjà, pour notre première semaine, nous avons eu à régler plusieurs choses, au niveau de la maison notamment. On dirait que tous les entrepreneurs étaient disponibles cette semaine, autant en profiter.

Ce qui s'en vient en juillet
  • Les travaux de terrassement devraient commencer très bientôt. Nous avons déjà rencontré la compagnie avec qui nous faisons habituellement affaire et ils ont des disponibilités. Ça sera fait!
    • Les étapes qu'on amorce cette année : finaliser le stationnement près de la maison, aménager des platebandes et des enrochements, installer la structure qui servira de base aux terrasses extérieures. Le tout, dans le plus grand respect de la nature possible!


Inscrivez-vous à mon fil RRS, aimez ma page Facebook, suivez mon compte Twitter ou inscrivez-vous aux mises à jour par courriel pour rester à l’affût. Les liens sont également en haut de la page.

vendredi 22 juin 2018

Le sociofinancement en capital : investir comme un Dragon, la suite

L'émission Dans l'oeil du dragon, diffusée à Radio-Canada, peut en faire rêver plus d'un. Pour ceux et celles qui ne connaissent pas, la formule est la suivante. Des entrepreneurs défilent devant un panel d'investisseurs (les Dragons) pour faire connaître leur entreprise, leurs produits et/ou services. Ils recherchent un investissement en échange d'une certaine part dans leur compagnie. Après l'exposé, les Dragons délibèrent et décident d'investir ou non. Ce concept permet donc à des entreprises d'ici de se faire connaître et de potentiellement recevoir le financement pour se développer.

On n'a pas tous le compte en banque de Martin-Luc Archambault ou de Caroline Néron! Comment peut-on prendre part au processus avec nos moyens plus restreints? Le sociofinancement en capital est une solution.


Sociofinancement? Qu'est-ce que c'est?

Aussi appelé financement participatif, le sociofinancement est la levée de fonds, auprès d'un grand bassin de gens, pour financer le développement d'un produit ou d'un service. J'ai déjà touché un mot sur le sujet dans un billet précédent, en 2016.  En résumé, il existe trois types de financement participatif.

1. Le sociofinancement sous forme de dons ou de prévente

Bien répandu sur les plateformes Kickstarter ou Indiegogo, ce type de financement permet de lever les fonds nécessaires à la compagnie pour développer son produit. En échange, la personne qui donne de l'argent peut recevoir un avantage : l'article ou le service en prévente, la mention de son nom dans les remerciements (par exemple à la fin d'un jeu vidéo), ou encore l'opportunité de rencontrer les entrepreneurs.  Il existe également des plateformes qui ne servent qu'à recueillir des dons pour une cause, comme GoFundMe.

À cause du caractère caritatif de ce type de financement, il n'est pas régi par l'Autorité des marchés financiers ou quelconque organisme de réglementation. Il existe donc la possibilité qu'on ne reçoive jamais le produit. Dans un tel cas, des poursuites judiciaires devraient être intentées par les investisseurs floués.


2. Le sociofinancement en capital privé

Pour recueillir du financement, une entreprise peut décider d'approcher des investisseurs extérieurs. En échange des fonds, ces individus ou personnes morales reçoivent une part de la compagnie sous forme d'actions. Pour les grandes entreprises privées, ce mode est assez fréquent. Pour les petites entreprises et les entreprises en démarrage, c'est souvent plus difficile. Il existe cependant des dispositions dans la loi qui leur permet de procéder à du sociofinancement à moindres coûts juridiques et avec moins de paperasse.

Pour participer à ce mode de financement, les investisseurs doivent être "qualifiés", c'est-à-dire posséder un actif de plus d'un million de dollars (sans la résidence principale) ou encore gagner plus de 200 000$ par année après impôts, ce qui n'est pas à la portée de tous.


3. Le sociofinancement en capital public

Pour les investisseurs avec des moyens plus humbles, il existe le sociofinancement en capital public.  Depuis mai 2015, il est possible pour les entreprises en démarrage d'effectuer une levée de fonds en échange d'actions. Ceci est effectué par le biais d'un portail de sociofinancement (comme GoTroo au Québec). L'entreprise qui lève des fonds est limitée à 250 000$ au total, pour un maximum de 1500$ par investisseur. Il y a également une limite minimale, ce qui signifie que si l'entreprise n'atteint pas son objectif, le processus est annulé et l'investisseur ne débourse rien.

Si le processus réussit, l'investisseur se retrouve donc avec des actions de la compagnie. Il ne peut cependant pas les vendre comme il le souhaite, puisqu'il n'existe pas de marché pour cela. Il reste donc investi jusqu'à ce que les termes du contrat de financement arrivent à échéance ou que la compagnie rachète les parts, entre en Bourse, est achetée par une autre compagnie ou fait carrément faillite.  C'est pourquoi ce type d'investissement est risqué.

Si vous voulez plus de renseignements sur le sujet, je vous invite à consulter le guide pratique de l'Autorité des marchés financiers.


Une expérience concrète : Ubios

En 2016, lorsque j'ai découvert le sociofinancement en capital, c'était au moment où l'entreprise québécoise Ubios lançait sa propre campagne de financement sur GoTroo. Ubios conçoit des systèmes pour les maisons intelligentes, intégrant un thermostat, un système d'alarme et un système d'arrêt de l'arrivée d'eau qui s'enclenche lorsqu'il n'y a personne dans le logement. Leur but est d'éviter les dégâts causés par les bris des conduites d'eau. Ils cherchent surtout à s'implanter dans le marché des condominiums.

J'ai investi 500$ dans cette entreprise, sous forme de prêt convertible. Depuis, plus de deux ans se sont écoulés. Selon les termes du contrat, on m'a alors offert trois options : échanger tout de suite mes parts pour des actions de la compagnie, attendre 18 mois avant de choisir et profiter d'une escompte sur une autre levée de fonds éventuelle, ou encore retirer mes billes avec 15% d'intérêt annuel.  J'ai choisi la première option.

Depuis, j'ai eu peu de nouvelles de la part d'Ubios. Je sais que l'entreprise est encore active (ça se voit sur les réseaux sociaux), mais j'avoue qu'ils ne sont pas très assidus dans leurs communications aux investisseurs. Ils semblent toutefois être encore d'actualité et remporter plusieurs prix d'entreprenariat au Canada et aux États-Unis. J'ai bien hâte de voir où tout cela va mener.


Une nouvelle opportunité : Hardbacon


Cette entreprise a été fondée par Julien Brault, ancien journaliste économique et bloggeur au magazine Les Affaires. En 2016, il a décidé de tout laisser tomber et de se lancer dans une aventure périlleuse : créer sa propre entreprise dans le domaine dans la technologie financière. Son objectif premier était de vulgariser la finance personnelle et les investissements pour le commun des mortels. C'est alors que Hardbacon est né.

Julien et son équipe ont commencé par réaliser un comparateur de courtiers à escompte, pour renseigner le public sur les services qu'ils offrent et surtout les frais qu'ils chargent. Par la suite, ils ont effectué une première levée de fonds (sociofinancement classique) pour monter un cours sur l'investissement intitulé justement "Pas un autre cours plate sur l'investissement". Depuis, l'entreprise a diversifié ses services : elle offre plusieurs comparateurs (cartes de crédit, hypothèques, assurances-vie...), de l'information pertinente sur les placements et une application mobile iOS qui permet de suivre nos placements et qui peut nous suggérer des façons d'investir intelligemment.

C'est surtout pour ce dernier développement que Hardbacon a décidé de faire appel au sociofinancement en capital public. Ils veulent pousser encore plus loin leur application, en offrant un service complet d'analyse de portefeuille et de planification financière, la possibilité d'effectuer des transactions depuis l'application, un service à la clientèle rapide, ainsi qu'une foule de conseils pour améliorer le portefeuille de placements du client. Ces services sont sur une base d'abonnement, allant de 0.99$/mois pour le plan de base et 9.99$/mois pour le plan premium. À noter qu'une version Android est en développement (et j'ai hâte de l'essayer!).




Le lancement officiel de la campagne de sociofinancement a eu lieu le 22 juin 2018. Celle-ci se terminera le 10 août 2018. Vous pouvez consulter le site de GoTroo juste ici pour plus d'informations : Hardbacon, l'app qui permet à tout le monde d'investir en Bourse.

Je pense que cette entreprise a cerné un besoin important, celui de pouvoir investir notre argent de façon simple et dans des mots qu'on comprend. Ce n'est pas réservé à ceux qui ont étudié en finance : tout le monde peut être un pro. Je vais donc suivre l'évolution de Hardbacon avec intérêt.


Devenir un Dragon en herbe au Québec

L’offre en sociofinancement en capital est limitée au Québec. Une demi-douzaine de portails se sont inscrits auprès de l’Autorité de marchés financiers mais, parmi ceux-ci, seuls GoTroo et FrontFundr sont actifs. Si l’expérience vous intéresse, je vous suggère de vous inscrire sur ces sites et de suivre leurs infolettres. Qui sait, une belle opportunité d’affaires se présentera peut-être!





mardi 5 juin 2018

Bilan mensuel - Juin 2018

Je suis en train de lire The Behavior Gap, de Carl Richards. Dans ce livre, l'auteur aborde le sujet des comportements humains dans un contexte financier. L'un d'eux est l'effet de disposition, soit de ne pas vouloir vendre un actif qui a perdu de la valeur parce qu'on espère qu'il va remonter un jour. La question à se poser est alors : dans les circonstances actuelles, au prix actuel, est-ce que j'achèterais des actions de cette compagnie? Si la réponse est non, il est temps de vendre. C'est ce que j'ai fait cette semaine avec mes actions de Junex. Mes dollars seront plus utiles ailleurs!

Voici le résultat de mon bilan financier en date du 1er juin 2018. Le graphique est normalisé pour que la valeur du mois dernier (le 1er mai 2018) corresponde à 100%. Le graphique se limite aux derniers 12 mois.



Dans le dernier mois, il y a eu une variation de +1,9%.  Depuis le début de l'année 2018, cela représente une variation de +5,4%.


Sur le blogue en mai
  • Pas tout à fait le mois de mai, mais le 1er juin j'ai publié une évaluation de Mylo, une application qui permet d'arrondir nos achats au dollar supérieur pour investir la différence dans des fonds indiciels. Une belle idée!


Transactions du mois
  • Pour les actions
    • JNX (Junex inc.)
      • 31 mai : Liquidation de ma position (1500 actions @ 0,37$)
  • Pour les fonds communs de placements (REÉR)
    • Portefeuille Tangerine Croissance d'actions
      • 3 mai : Achat automatique de 2,19 unités @ 18,30$
      • 17 mai : Achat automatique de 2,13 unités @ 18,74$
      • 31 mai : Achat automatique de 2,14 unités @ 18,65$



Ce qui s'est passé dans le mois de mai
  • Le mois de mai était un mois de trois paies. Ça paraît donc dans mon bilan mensuel.
  • Nous avons complété l'achat des pièces pour nos ordinateurs. Le coût de la mémoire et des cartes graphiques étant ce qu'il est, la mise à jour a coûté relativement cher. Nous serons bons pour quelques années avec cela.
  • J'ai finalement liquidé mes actions dans la compagnie d'exploitation pétrolière Junex. Le contexte politique actuel et le manque d'acceptabilité sociale du pétrole ont contribué à ma vision pessimiste de l'industrie. J'ai perdu de l'argent dans cet investissement, et je me trompe peut-être dans ma prédiction, mais je dormirai mieux en sachant que mes dollars sont investis ailleurs.

Ce qui s'en vient en juin
  • Deux semaines de vacances! Cela va faire beaucoup de bien. Nous avons ramassé un bon montant dans notre compte d'épargne-vacances, alors pas de souci de ce côté.
  • Nous aurons à déterminer les travaux à faire sur le terrain cette année. Au minimum, nous voulons terminer le terrassement à l'avant du terrain pour aménager un stationnement d'hiver. Nous voulons aussi installer les pieux vissés qui accueilleront les terrasses en bois pour le BBQ et l'ensemble de patio. Ça prend forme! 

Dans le prochain mois, je vous parlerai de mes placements dans mon CÉLI et mon REÉR, respectivement un portefeuille de placements Tangerine et un fonds d'investissement Vanguard.


    Inscrivez-vous à mon fil RRS, aimez ma page Facebook, suivez mon compte Twitter ou inscrivez-vous aux mises à jour par courriel pour rester à l’affût. Les liens sont également en haut de la page.

    vendredi 1 juin 2018

    Arrondir et investir avec Mylo

    L'approche automatisée en épargne

    Quand on me demande un conseil que je donnerais à quelqu'un qui veut reprendre ses finances en main, je réponds toujours : l’automatisation. En automatisant son épargne et ses paiements dès que l'argent entre dans le compte, on n'a plus à y penser et, de plus, on n'est pas tenté de tout dépenser! C'est l'approche que j'ai prise pour m'occuper de l'épargne-retraite et du paiement de divers dépenses régulières comme les assurances, les prêts, l'internet et Hydro-Québec.

    En matière d'investissements et d’épargne, la tendance à l'automatisation est également bien présente. L'avènement des "robots-conseillers" permet de placer de l'argent en minimisant l'intervention humaine. La répartition des actifs (actions et obligations) est définie dès le départ et, à mesure qu'on épargne, l'argent est dirigé dans les bons actifs en conservant les proportions. Les frais de gestion pour ce genre de produit sont généralement faibles, ce qui veut dire plus d'argent pour vous à faire fructifier!

    Mes placements chez Tangerine en sont un exemple. À chaque deux semaines, j'envoie automatiquement de l'argent dans un portefeuille de placements qui est rebalancé périodiquement sans que j'aie à intervenir. D'autres compagnies comme BMO, Wealthsimple ou Questrade offrent des services similaires. Le site québécois Hardbacon fait un excellent travail de comparaison à ce sujet.

    Aujourd’hui, s’ajoutent aux robots-conseillers les logiciels d’épargne et de gestion des comptes de toute sorte, comme Mint. De mon côté, j'ai eu l'occasion d'essayer l'application Mylo, dont la vocation est de simplifier et d'automatiser l'investissement. Voici mon expérience.



    Les débuts de Mylo

    Il y a environ deux ans, un nouveau service de placements automatisés commençait à être développé par une équipe de Montréal. L'entreprise en démarrage (maintenant connue sous le nom de Mylo Financial Technologies inc) avançait le concept suivant : en arrondissant au dollar supérieur nos achats, on pourrait investir la différence. Cela donne tout son sens au dicton : c'est avec des cents qu'on fait des piasses !

    Ils ont commencé par le développement d'une application pour le suivie des transactions des systèmes bancaires afin de créer un budget personnalise.  Par la suite, ils ont envoyé un appel à tous pour connaître les gens intéressés à participer à la phase beta du projet. En juin 2017, Mylo fait l'acquisition de Gestion d'actifs Tactex, un société de gestion du patrimoine qui s'occupera alors d'investir l'argent des usagers de Mylo dans des fonds négociés en Bourse. Une application iOS a d'abord été lancée, mais étant un usager Android, j'ai dû attendre un peu avant de pouvoir l'essayer. C'est finalement en octobre 2017 que j'ai commencé à utiliser leurs services.



    Au dollar près avec Mylo - Comment ça marche?

    L'application est téléchargeable sur iOS et sur Android. Une fois lancée, l’application nous demande des informations personnelles afin d’ouvrir un compte d'investissement. Par la suite, on répond à quelques questions pour établir notre profil d'investisseur : le niveau de connaissances en investissements, le niveau de risque qu'on est prêt à assumer pour obtenir un certain rendement, la réaction qu'on aurait face à une chute des marchés. Les réponses à ces questions permettent de définir un profil et de déterminer comment l’argent sera investi.

    L'étape suivante est de lier nos comptes bancaires et de cartes de crédit avec l’application. Au minimum, on doit fournir un compte-chèques.  Mylo surveille les transactions dans les comptes liés et prend note de l'arrondissement au dollar supérieur associé à chacune des transactions. (Par exemple, si je fais un achat de 3.45$, Mylo comptabilise 0.55$.) À noter que si le compte est conjoint, toutes les transactions sont comptabilisées, peu importe qui l’effectue.






    Dans mon cas, le portefeuille suggéré était constitué à 60% d'actions, majoritairement canadiennes, et à 40% d'obligations. Ceci correspond à un portefeuille modéré-agressif, contenant plusieurs fonds négociés en Bourse dans ces mêmes proportions. Ces fonds suivent une approche indicielle, visant à investir dans la totalité du marché pour en obtenir le rendement moyen, à faible coût.

    On définit enfin un ou plusieurs objectifs d'épargne. On peut alors suivre la progression de ces objectifs, ainsi que de la répartition des actifs.

    À partir de là, ça se fait tout seul! Au bout d'une semaine, tous les petits montants sont additionnés et la somme est retirée du compte-chèques qu'on a fourni. C'est cet argent qui est ensuite investi par Mylo, en respectant la répartition des actifs correspondant au profil d’investisseur.

    Parmi les différentes options que permet l'application, on retrouve :

    • Mise sur pause du retrait hebdomadaire des sommes
    • Augmentation de l'argent investi chaque semaine par un facteur 1 à 10
    • Don de l'argent épargné à des organismes de charité, avec reçus pour l’impôt
    • Ajouter ou retirer des fonds à tout moment, sans frais additionnel



    Combien ça coûte?

    Le service d'arrondissement automatisé coûte 1$ par mois. Des frais peuvent aussi être chargés par la banque lorsque l'argent est pris du compte-chèques lié : il faut valider votre forfait bancaire pour s’assurer des montants. Du côté de l'application, les dépôts et les retraits n'entraînent ni frais, ni commission.

    Les fonds négociés en Bourse, dans lesquels l’épargne est placée, ont toujours des frais de gestion. On ne paie pas ces frais directement : ils sont déduits à la source sur les rendements, comme cela serait fait si on investissait par nous-mêmes de toute manière. À l'heure actuelle, les fonds utilisés comportent entre 0.07% et 0.38% de frais de gestion. (Par exemple, 100$ investis coûteront entre 0.07$ et 0.38$ par année.)



    Mon verdict

    Suite à mon évaluation de l'application, j'en suis arrivé aux points suivants :

    Points positifs

    1. Simple à utiliser
    L'application est facile à installer. Il y a plusieurs questions à répondre pour créer un compte, mais ça se fait sans difficulté. Une fois le tout configuré on n’y touche plus. 

    2. Frais de gestion peu élevés
    Le service investit dans des fonds négociés en Bourse : dans ce cas-ci, les fonds Vanguard, qui comportent des frais de gestion inférieurs à 0.38%. Si on compare avec les frais souvent élevés (plus de 2%) des fonds mutuels ou encore les commissions et frais d'un conseiller en placements, Mylo permet d'économiser beaucoup à long terme. 

    3. Service à la clientèle efficace
    J’ai eu à communiquer avec le service à la clientèle pour régler un problème de connexion à ma banque. J’ai pu le faire en laissant un message directement dans l’application. Un agent m’a répondu et ma situation s’est réglée dans le temps de le dire.

    4. Plusieurs banques et caisses supportées
    Au moment d’écrire ces lignes, il y a 21 établissements financiers par Mylo : les grandes banques (BMO, Scotia...), les plus petites banques (comme Tangerine), les caisses Desjardins et certains émetteurs de cartes de crédit (Capital One, Canadian Tire…). Ce nombre ira en augmentant.


    Points négatifs

    1. Pas de rétroaction ou de notifications
    Une contrepartie à l'avantage de l'automatisation : on n'est pas tenus au courant de ce qui se passe! J'aurais apprécié des notifications (optionnelles) pour, par exemple, me signifier le montant qui est prélevé de mon compte-chèques, ou encore pour me dire où j'en suis avec mon objectif d'épargne. À l'heure actuelle, il faut ouvrir l'application pour obtenir ces informations.

    2. Versements inégaux et imprévisibles
    Le montant épargné correspond aux arrondissements. Difficile donc de prévoir leur valeur et surtout leur fréquence! Il peut aussi être ardu de faire les calculs pour savoir quand on va atteindre notre objectif.
    Mise à jour 8/6/2018 : La dernière mise à jour de l'application rend possible les transferts périodiques fixes. On peut donc combiner avec l'arrondissement pour un même objectif.

    3. Pas de comptes CÉLI ou REÉR
    Tous les investissements sont effectués dans un compte régulier, donc les revenus sont imposables. Au mois de mars, Mylo envoie les relevés avec les dividendes, les gains et les pertes en capital réalisés durant l'année précédente. Il faut par la suite ajouter ces montants à la déclaration de revenus. Dans un CÉLI ou un REÉR, on n'a pas à déclarer ces revenus.

    4. Divulgation des mots de passe bancaires
    Pour connecter nos comptes bancaires et nos cartes de crédit, il faut fournir à Mylo nos identifiants (nom d'usager et mot de passe). Mylo utilise les mêmes standards de sécurité que les banques, ce qui est rassurant. Toutefois, si jamais on se retrouve victime d'une fraude (pas nécessairement liée à Mylo), les banques pourraient refuser de nous dédommager. 


    Et maintenant?

    Le concept de l'application est intéressant : automatiser l'épargne et l'investir à peu de frais. L'exécution est bien réalisée et correspond avec la nouvelle vague des technologies financières (fintech) qui rejoint les jeunes d'aujourd'hui. L'investissement en Bourse devient ainsi plus accessible. La compagnie reçoit également du support dans la communauté d'affaires, notamment de Desjardins Capital.

    Personnellement, ma philosophie d'épargne n'est pas tout à fait alignée avec celle de Mylo : alors que je préconise l’automatisation en amont de l’épargne dès que le chèque de paie est déposé, ce que Mylo fait est situé plus en aval, puisque l'argent est retiré après avoir effectué des achats. Je préfère encore mieux définir le montant à épargner, plutôt que de laisser cela au hasard, et profiter des avantages du CÉLI et du REÉR. Je pense que je pourrais continuer à utiliser Mylo mais seulement pour complémenter mon épargne déjà existante.

    Si vous cherchez une façon simple et techno d'automatiser vos économies ou de donner à votre organisme préféré en intervenant le moins possible dans le processus, je vous invite à jeter un coup d'œil à Mylo. En cliquant sur ce lien, vous recevrez 5$ en bonus lorsque vous aurez ouvert un compte et déposé un premier montant. Il suffit de quelques minutes pour démarrer le processus!



    mercredi 9 mai 2018

    Bilan mensuel - Mai 2018

    On peut enfin dire bonjour au printemps, aux oiseaux qui chantent et au soleil qui nous réchauffe. La neige a presque fini de fondre chez nous : on en a donc déjà profité pour planter quelques fleurs sauvages. Nous pourrons également commencer à planifier les travaux de terrassement pour l'année.  Le terrain pourra ainsi être assez accueillant pour nos voisins, les chevreuils, qui viennent nous rendre visite parfois!

    Voici le résultat de mon bilan financier en date du 1er mai 2018. Le graphique est normalisé pour que la valeur du mois dernier (le 1er avril 2018) corresponde à 100%. Le graphique se limite aux derniers 12 mois.



    Dans le dernier mois, il y a eu une variation de +1,0%.  Depuis le début de l'année 2018, cela représente une variation de +3,5%.


    Sur le blogue en avril
    • Aucun nouveau billet en avril, cependant je suis en train de mettre les dernières touches sur un texte qui paraîtra bientôt.


    Transactions du mois
    • Pour les fonds négociés en Bourse (CÉLI)
      • VXC (Actions internationales)
        • 4 avril : Récolte de 16,59$ en distributions
        • 23 avril : Vente de 163 unités @ 36,12$
      • VGRO (Portefeuille croissance Vanguard)
        • 25 avril : Achat de 245 unités @ 24,50$
    • Pour les fonds communs de placements (REÉR)
      • Portefeuille Tangerine Croissance d'actions
        • 5 avril : Achat automatique de 2,21 unités @ 18,12$
        • 19 avril : Achat automatique de 2,20 unités @ 18,18$



    Ce qui s'est passé dans le mois d'avril
    • J'ai eu mon augmentation de salaire au 1er avril. Un petit 50$ de plus dans mes poches aux deux semaines.
    • Au moment de l'achat de la maison, j'avais liquidé certains placements. Cela faisait en sorte que mon argent n'était investi que dans des actions internationales. Je n'avais aucune exposition au marché canadien. J'ai donc vendu mes unités de VXC pour les remplacer par VGRO, le portefeuille croissance de Vanguard.
      • Dans un seul fonds, je me retrouve ainsi à être investi dans des actions autant canadiennes, américaines qu'internationales, ainsi que dans des obligations.
      • Dans un prochain billet, j'aborderai cette approche plus en détails.

          Ce qui s'en vient en mai
          • Nous sommes en train de remplacer les composantes de nos ordinateurs pour les mettre au goût du jour. C'est une entreprise assez complexe et coûteuse, mais on devrait être bons pour plusieurs années après cela!
            • Nous avons déjà budgété un remplacement des ordinateurs aux 6 ans.
            • Si vous voulez un bon défi, essayez de comprendre les multiples subtilités dans la mémoire RAM. Ouf!

            Inscrivez-vous à mon fil RRS, aimez ma page Facebook, suivez mon compte Twitter ou inscrivez-vous aux mises à jour par courriel pour rester à l’affût. Les liens sont également en haut de la page.

            samedi 7 avril 2018

            Bilan mensuel - Avril 2018

            Si j'avais écrit ce billet il y a quelques jours, je me serais réjoui de l'arrivée du printemps. Mais en ce début avril, l'hiver est venu nous rappeler qu'il n'était pas tout à fait parti! Cela nous a aussi permis de constater que notre contrat de déneigement finissait le 31 mars... L'an prochain, on tentera d'y remédier!

            Voici le résultat de mon bilan financier en date du 1er avril 2018. Le graphique est normalisé pour que la valeur du mois dernier (le 1er mars 2018) corresponde à 100%. Le graphique se limite aux derniers 12 mois.



            Dans le dernier mois, il y a eu une variation de +2,5%.  Depuis le début de l'année 2018, cela représente une variation de +2,4%.


            Sur le blogue en mars
            • Aucun nouveau billet en mars.


            Transactions du mois
            • Pour les fonds communs de placements
              • Portefeuille Tangerine Croissance d'actions
                • 8 mars : Achat automatique de 2,16 unités @ 18,54$
                • 22 mars : Achat automatique de 2,20 unités @ 18,20$



            Ce qui s'est passé dans le mois de mars
            • Les impôts sont faits, les montants dus sont payés et les remboursements ont été reçu. On se dit à l'an prochain!
              • L'utilisation d'un logiciel comme Impôt Simple a permis d'optimiser le résultat en déterminant qui devrait demander telle ou telle déduction.
              • Autre chose que j'ai apprise : ça vaut la peine de garder toutes les factures pour les frais médicaux, parce que ça peut vraiment faire une différence au bout de la ligne.
            • Mon conjoint a commencé son nouvel emploi. Ça lui a fait tout drôle de redevenir le "p'tit nouveau" dans la place! :)
            • Nous nous sommes aperçus que nous utilisions la voiture un peu plus que prévu. Comme c'est une location et que nous avons payé pour un certain kilométrage, il y a de fortes chances que nous ayons un surplus à payer à la fin du contrat. En prévision de cela, de l'argent est mis de côté périodiquement.
              • Si nous décidons de changer de voiture au terme de la location, nous paierons le supplément.
              • Si nous décidons plutôt de racheter la voiture, ça sera un bon montant pour un versement forfaitaire, pour ainsi diminuer nos paiements mensuels subséquents.

                Ce qui s'en vient en avril
                • Le 1er avril marque le moment où mon salaire est indexé, selon ma convention collective. Un petit plus dans le portefeuille.
                • Le rendez-vous est pris pour le changement des pneus, à la fin du mois. En espérant que l'hiver ne nous fera pas d'autres surprises.


                  Inscrivez-vous à mon fil RRS, aimez ma page Facebook, suivez mon compte Twitter ou inscrivez-vous aux mises à jour par courriel pour rester à l’affût. Les liens sont également en haut de la page.

                  jeudi 8 mars 2018

                  Bilan mensuel - Mars 2018

                  La saison des rapports d'impôts est commencée! Heureusement, il existe maintenant plusieurs logiciels qui nous simplifient la vie avec cette tâche annuelle. Plus besoin de sortir la calculatrice et le crayon, tout peut se faire en ligne. Ça peut même devenir plaisant! (OK c'est peut-être juste moi.)

                  Voici le résultat de mon bilan financier en date du 1er mars 2018. Le graphique est normalisé pour que la valeur du mois dernier (le 1er février 2018) corresponde à 100%. Le graphique se limite aux derniers 12 mois.



                  Dans le dernier mois, il y a eu une variation de +0,9%.  


                  Sur le blogue en février
                  • Aucun nouveau billet en février.


                  Transactions du mois
                  • Pour les fonds communs de placements
                    • Portefeuille Tangerine Croissance d'actions
                      • 8 février : Achat automatique de 2,27 unités @ 17,59$
                      • 22 février : Achat automatique de 2,19 unités @ 18,27$



                  Ce qui s'est passé dans le mois de février
                  • Nous avons payé le compte de taxes municipales. Comme nous épargnons toute l'année pour cela, cela ne créé pas un trou dans notre budget. Même chose pour les taxes scolaires.
                  • Après environ un mois, mon conjoint a déniché un nouvel emploi! Il commence à la mi-mars.
                    • Ça nous a permis de constater que l'entrée dans le milieu du travail est bien différente maintenant.  Il y a 10 ans, on nous apprenait à faire tenir notre CV sur un maximum de deux pages. Maintenant, les employeurs veulent connaître tout notre pedigree avant même l'entrevue.
                    • Dans certains domaines, comme les technologies de l'information, faire affaire avec une agence de placement peut être avantageux. N'hésitez pas à faire affaire à des professionnels.

                      Ce qui s'en vient en mars
                      • Faire les impôts! Maintenant qu'on a tous nos relevés, on peut commencer.
                        • J'utiliserai encore une fois cette année le logiciel Impôt Simple. C'est un logiciel en ligne facile à utiliser et gratuit. Il dispose de toutes les fonctionnalités utiles comme le pré-remplissage de la déclaration et l'optimisation des remboursements. Je vous invite à y jeter un coup d’œil.


                        Inscrivez-vous à mon fil RRS, aimez ma page Facebook, suivez mon compte Twitter ou inscrivez-vous aux mises à jour par courriel pour rester à l’affût. Les liens sont également en haut de la page.

                        jeudi 8 février 2018

                        Bilan mensuel - Février 2018

                        Dans les derniers jours, la baisse de l'indice boursier américain Dow Jones a fait la manchette dans tous les médias. Une sorte de panique s'est installée et les analystes commencent à parler de récession... Mais heureusement, certains n'ont pas oublié que ce qu'on vit maintenant est davantage la règle que l'exception. Les marchés boursiers ont augmenté de façon importante, voire exagérée, dans la dernière année. Une correction était donc à prévoir.

                        Si vous avez une vision à long terme de vos placements, vous savez que ce genre d'événement ponctuel ne fait pas une grande différence. Pas de quoi s'affoler!

                        Voici le résultat de mon bilan financier en date du 1er février 2018. Le graphique est normalisé pour que la valeur du mois dernier (le 1er janvier 2018) corresponde à 100%. Le graphique se limite aux derniers 12 mois.


                        Dans le dernier mois, il y a donc eu une variation de -1,1%.  


                        Sur le blogue en janvier
                        • Aucun nouveau billet en janvier.


                        Transactions du mois
                        • Pour les fonds négociés en Bourse
                          • VXC (Actions ex-Canada)
                            • 8 janvier : Récolte de 26,00$ en distributions
                        • Pour les fonds communs de placements
                          • Portefeuille Tangerine Croissance d'actions
                            • 11 janvier : Achat automatique de 2,14 unités @ 18,71$
                            • 25 janvier : Achat automatique de 2,13 unités @ 18,78$



                        Ce qui s'est passé dans le mois de janvier
                        • Gros changement : mon conjoint a décidé de changer de travail. Il est donc présentement en recherche d'emploi. Ce sont dans des situations comme celle-ci qu'il est avantageux d'avoir un bon fonds d'urgence, pour aider à la transition.
                        • La fièvre de la cryptomonnaie a battu son plein pendant le mois de janvier, ce qui n'a pas aidé le prix des cartes graphiques pour les ordinateurs, qui sont utilisées pour "miner" la monnaie virtuelle. Malgré tout, on a étendu les 400 à 500$ pour en acheter une pour chacun de nos ordinateurs, parce qu'on était dus... C'est pratiquement le double du prix de détail suggéré!

                          Ce qui s'en vient en février
                          • Le compte de taxes municipales nous est envoyé en février. Il est possible de le payer en plusieurs versements, mais on préfère s'en débarrasser dès le début de l'année.
                          • Finalement les montants forfaitaires et les ajustements rétroactifs seront versés dans la première paye du mois de février. L'équivalent de deux semaines de travail, tout de même. Ça va aller directement dans l'épargne! 
                          • On recommence nos cours d'ébénisterie en mi-février, où nous allons apprendre à faire des tenons et mortaises. En prime, nous aurons de jolies tables de chevet pour la chambre des invités!


                            Inscrivez-vous à mon fil RRS, aimez ma page Facebook, suivez mon compte Twitter ou inscrivez-vous aux mises à jour par courriel pour rester à l’affût. Les liens sont également en haut de la page.

                            jeudi 11 janvier 2018

                            Bilan mensuel - Janvier 2018

                            Bonne et heureuse année 2018 à vous, chers lecteurs et chères lectrices de ce blog. Cela fera bientôt cinq ans que j'ai débuté mon aventure ici et grâce à cela, j'ai appris beaucoup. J'espère avoir su partager mes trouvailles avec vous de façon à vous éveiller sur le monde des finances personnelles.

                            On se voit donc en 2018!

                            Voici le résultat de mon bilan financier en date du 1er janvier 2018. Le graphique est normalisé pour que la valeur du mois dernier (le 1er décembre 2017) corresponde à 100%. Le graphique se limite aux derniers 12 mois.


                            Dans le dernier mois, il y a donc eu une variation de +4,9%.  Depuis le 1er janvier 2017, cela représente une variation de +13,6%.


                            Sur le blogue en décembre


                            Transactions du mois
                            • Pour les fonds communs de placements
                              • Portefeuille Tangerine Croissance d'actions
                                • 14 décembre : Achat automatique de 2,15 unités @ 18,57$
                                • 22 décembre : Distributions réinvesties en 0,725 unités @ 18,44$
                                • 28 décembre : Achat automatique de 2,18 unités @ 18,34$

                            Total des dividendes et distributions pour 2017 : 141,62$


                            Ce qui s'est passé dans le mois de décembre
                            • Une bonne partie de la hausse du mois est due au remboursement des jours de maladie non pris. Ça se prend toujours bien!
                            • Au 1er janvier 2018, la limite de contribution au CÉLI augmente de 5500$. Cela signifie que si vous aviez 18 ans en 2009 et que vous n'avez jamais contribué, vous pouvez y placer jusqu'à 57 500$.
                              • Vous pouvez consulter votre dossier sur le site de l'Agence du revenu du Canada pour garder un suivi de vos contributions. Cependant, leurs données sont mises à jour une fois par année seulement, vers le mois de mars.
                            • J'ai eu accès à mes premiers relevés mensuels complets pour Mylo, cette application pour investir automatiquement les sommes obtenues en arrondissant à la hausse le montant de mes transactions.
                              • Les sommes déjà prélevées ont été investies selon la proportion 60% actions, 40% obligations. C'est un portefeuille plus conservateur que celui auquel je m'attendais, mais c'est une répartition assez typique. Le tout s'est fait sans intervention de ma part, ce qui est un gros plus!

                              Ce qui s'en vient en janvier
                              • Après deux ans et demi d'attente, je devrais recevoir le résultat des dernières négociations syndicales avec le gouvernement : montants forfaitaires et augmentation du salaire. Tout cela va arriver rétroactivement au 1er mai 2015. Cela va donner un coup de pouce aux projets en cours!

                              Dans mes prochains billets, j'aborderai le phénomène financier de l'heure : la cryptomonnaie. Qu'est-ce que ça mange en hiver un bitcoin? Est-ce que ça peut me rendre riche?

                              Je ferai également un compte-rendu plus détaillé de mon expérience avec l'application Mylo. Desjardins Capital y a vu un potentiel d'affaires intéressant, peut-être ont-il touché un filon?
                               

                              Inscrivez-vous à mon fil RRS, aimez ma page Facebook, suivez mon compte Twitter ou inscrivez-vous aux mises à jour par courriel pour rester à l’affût. Les liens sont également en haut de la page.